Les conférences QuidQuam live

bonshommes

Cycle 2016/2017: Quand la nature inspire la technologie

L’Histoire regorge d’exemples où l’homme a puisé son inspiration dans la nature, y compris dans le domaine technologique, comme par exemple quand Léonard de Vinci observait les oiseaux pour créer ses « machines volantes ». C’est le biomimétisme, ou la bio-inspiration : imiter et s’inspirer des solutions sélectionnées par la nature au cours de l’évolution pour innover. Les avancées de la recherche permettent d’en savoir toujours plus sur notre monde, ce qui permet aux ingénieurs de s’inspirer toujours davantage de la nature pour innover. Le cycle de conférences Quidquam live est consacré cette année au biomimétisme : vous découvrirez entre autres comment les nanotechnologies s’inspirent des insectes (conférence de Serge Berthier), en quoi l’observation de la bipédie des animaux aide la robotique (conférence de Anick Abourachid), le lien entre l’informatique et les réseaux de neurones (conférence de Hugues Bersini), le développement des matériaux bio-inspirés (conférence de Thibaud Coradin), et comment l’homme s’est inspiré des oiseaux pour voler (conférence de Françoise Montigny). Le cycle sera inauguré par une conférence plus générale de Kalina Raskin, qui fera un tour d’horizon des technologies qui ont été bio-inspirées dans le passé, et montrera quels sont les enjeux d’aujourd’hui et de demain dans ce domaine.

barre

Prochaine conférence

7 décembre 2016 – 18h00
Nature et Bio-inspiration à l’échelle nanométrique
par Serge Berthier
Professeur à l’Université Paris Diderot et UNESCO-UNISA Chair in Nanothechnology, Cape Town (South Africa)
Chercheur à l’Institut des NanoSciences de Paris



Résumé : On peut désormais observer la vie à l’échelle du milliardième de mètre (le nanomètre). C’est une échelle cruciale où la nature révèle toute sa beauté, sa complexité et son ingéniosité. Des architecture multi-échelles au désordre maitrisé sont à l’origine de la multi-fonctionnalité, omni présente dans la nature, et en assure l’extraordinaire efficacité, malgré la très grande économie en élément comme en énergie dont elle fait preuve. Un modèle dont il devient urgent de s’inspirer pour mieux protéger la nature et, in fine, sauver notre espèce.

barre

Conférences suivantes

11 janvier 2017 – 18h00
Les machines animales : exemple de la bipédie des oiseaux.
par Anick Abourachid
Maîtresse de conférences du Muséum National d’Histoire Naturelle
Directrice adjointe de Mecadev

abourachid-gd

Résumé : Comment ça marche quand on marche ? Les oiseaux peuvent nous montrer l’exemple. Les 10000 espèces d’oiseaux marchent toujours sur deux pattes, comme une seule espèce de mammifères, nous. Avant d’être les « machines volantes » qu’ils sont aujourd’hui, les oiseaux étaient déjà bipèdes, ce qui est une caractéristique fondamentale de leur anatomie. Leur bipédie permet de se déplacer non seulement au sol, mais aussi dans l’eau et sur les arbres, et de décoller et d’atterrir. Les pattes des oiseaux leur permettent de vivre dans presque tous les milieux de la planète. Grace à l’étude des mouvements du squelette pendant la locomotion, il est possible de comprendre comment fonctionnent ces formidables machines, pas seulement volantes.

barre

8 février 2017 – 18h00
De l’oiseau à l’avion : imitation ou adaptation
par Françoise Montigny
Ingénieur de Recherche Honoraire ONERA (Office National d’Études et de Recherches Aérospatiales)

montigny

Résumé : C’est seulement à la toute fin de XIXe et au début du XXe siècle que l’Aéronautique s’est développée. À ce moment-là, le « comment » du vol du plus lourd que l’air a été compris. Si les études de Clément Ader sur le vol de la chauve-souris et son imitation avec l’Avion III n’ont pas donné le résultat souhaité, c’est en observant le vol plané des oiseaux migrateurs et des grands rapaces que nous avons adapté nos connaissances pour faire progresser l’aviation moderne, sur les bases de l’Aérodynamique expérimentale. De même, l’observation du vol stationnaire du colibri nous a permis de concevoir l’hélicoptère.

barre

15 mars 2017 – 18h00
Des réseaux et des sciences
par Hugues Bersini
Professeur à l’Université Libre de Bruxelles

bersini

Résumé : La science est toujours en quête d’universaux, à la recherche de structures et de mécanismes communs dans des réalités apparemment distinctes. Les réseaux sont de ce fait un sujet d’étude privilégié, car des entités interconnectées et variant dans le temps, il est aisé d’en découvrir partout : urbanisme, réactions chimiques, biologie, cerveau, télécommunications, écosystèmes, etc. La deuxième raison justifiant cet engouement récent pour l’étude des réseaux physiques, sociologiques, chimiques, biologiques, etc., est l’utilisation de l’ordinateur. Toute la science de ces cinquante dernières années a été fortement marquée par l’utilisation massive de l’informatique pour chercher à simuler le comportement de l’objet d’étude et faciliter ainsi modélisation et prédiction. En particulier pour des phénomènes dont la compréhension et la maîtrise semblent nous échapper, du fait de leur complexité. Mon exposé présentera donc, de la manière la plus accessible possible, cette science des réseaux, en partant de situations connues, souvent quotidiennes : réseaux sociaux, de transports, informatiques, d’acteurs de cinéma ; réseaux de mots, de gènes et de neurones ; réseaux immunitaires et écosystèmes. Il dressera un panorama rigoureux de ce qui se fait et se pense aujourd’hui dans la science des réseaux à la seule fin de convaincre l’auditeur que les réseaux sont omniprésents dans nos vies et qu’ils y jouent un rôle déterminant.

barre

12 avril 2017 – 18h00
Matériaux bio-inspirés…naturellement !
par Thibaud Coradin
Directeur de Recherche au CNRS – Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris

 

barre

Les conférences passées

Cycle 2016/2017: Quand la nature inspire la technologie


Biomimétisme : Enjeux et opportunités
par Kalina Raskin, Responsable Développement CEEBIOS

barre

Cycle 2015/2016: Lumière


Les lasers en médecine
par Serge Mordon, INSERM – Univ. Lille – ONCO-THAI – Image Assisted Laser Therapy for Oncology


La lumière et l’art
Voir, analyser, restaurer

par Daniel Hennequin, physicien, chercheur au CNRS, Université de Lille


Photosynthèse, l’énergie pour les plantes…
Et pour l’humanité ?

par Bruno Robert, CEA Saclay


Cieux chaotiques
de la théorie de la Lune à l’activité solaire

par Christophe Letellier, professeur, CORIA – Normandie Université – CNRS


Lumière sur l’éclairage
par Fernande Vedel, professeur émérite, Université d’Aix-Marseille


Pourquoi la nuit est-elle noire ?
Les origines de l’univers et le satellite Planck

par le Professeur Hervé Dole, Institut d’Astrophysique Spatiale, univ. Paris-Sud, CNRS


Le laser et ses applications
par Daniel Hennequin, chercheur CNRS

barre

Cycle Comprendre le monde au quotidien


Les aimants sont quantiques !
par Julien Bobroff, professeur à l’Université Paris Sud


Une Terre en matière plastique
par Patrick Cordier, physicien à l’Université Lille 1


La supraconductivité
par Julien Bobroff, professeur à l’Université Paris Sud


Ad Astra – Atteindrons-nous les étoiles ?
par Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA Saclay

↑ Retour en haut de page